Le castor

Les symptomes du Castor

Le castor, plus grand mammifère de nos rivières est strictement végétarien. Il se nourrit principalement de feuilles, de plantes herbacées au cours de l'été. En période hivernale, son spectre alimentaire de rétrécit considérablement: l'écorce et les jeunes pousses de saules deviennent des principales sources de nourriture. Animal très discret, il est rare de le voir.  Coupes en crayon, réfectoires, terriers-huttes, terriers, empreintes, dépôts de castoréum, sont autant d'informations trahissant la présence de l'animal. On les appelle les symptomes.

Castor d'Europe-Castor Fiber. Crédit photo: C.Germain

Symptôme de Castor. Crédit photo : Sauvages du Poitou / N. Pacorel

Branche taillée par le Castor. Crédit photo: Vienne Nature

Une disparition discrète

Comme un peu partout en France, l'histoire du castor dans la Vienne est très mal documentée. Jusqu'à la fin du Moyen-Âge, le castor semble vivre sur l'ensemble du territoire national, mais la chasse intensive et son castoréum est à l'origine de la quasi disparition de l'espèce en France et en Europe. Au début du 21ème siècle, il ne reste qu'environ 1200 individus en Europe, répartis dans un cinq foyers isolés en Allemagne, en Norvège, en Biélorussie, en Russie ainsi qu'en France, où une petite population subsistait dans la basse Vallée du Rhône.

Une tentative de réintroduction

Premier mammifères protégé sur le plan national (9 juillet 1968), le castor , à cette époque, fait l'objet de programmes de réintroduction dans 14 départements avec environ 270 individus prélevés dans la population rhodanienne protégée depuis 1909. Un des projets voit le jour dans notre département entre 1970 et 1973. Porté la Société de Protection de la Nature et de l'Environnement de la Vienne (aujourd'hui Vienne Nature), quatre ou cinq castors capturés dans la Durance  et la Drôme sont relâchés dans des étangs du Camps militaire de Montmorillon. Malheureusement, le choix du site, composé d'étangs au milieu de la lande, ne convient pas au castor et se solde par un échec. Cependant, la plupart des tentatives françaises sont des réussites. Les castors présents aujourd'hui dans la Vienne sont les descendants de ceux réintroduits sur la Loire il y a quarante ans.

Depuis 1999, Vienne Nature suit l'avancée de la colonisation de rivières par les castors. La recherche d'indices de présence, appelés symptômes est réalisé le long des rivières. Le castor est aujourd'hui présent dans un grand nombre de cours d'eau du département.

Extrait de :
Vienne Nature, 2017. Bêtes et plantes de la Vienne - déambulation dans la biodiversité départementale. Vienne Nature éditions, Fontaine-le-Comte. 240 p.

Pour aller plus loin:

Mammifères semi aquatique de la Vienne

Clé d'identification des crottes de Mammifères

Nous contacter

Vienne Nature
14 rue Jean Moulin
86 240 Fontaine-le-Comte
(maison en face du Gamm Vert)
Tél. : 05 49 88 99 04
Courriel : contact [at] vienne-nature.fr

Nos bureaux sont actuellement fermés au public.
L’équipe de Vienne Nature reste joignable par email ou téléphone du lundi au vendredi, de 8h30 à 15h.

Politique de confidentialité

Suivez-nous sur Facebook
Facebook Pagelike Widget